2
Neu hier? Jetzt anmelden! |
 
Sport50
Du bist noch kein Fan von FLAM...
Lutte antidopge

Lutte antidopage

Agence Luxembourgeoise Antidopage (ALAD)
B.P. 180
L-2011 LUXEMBOURG
Tél: (+352) 247 83 453
Fax: (+352) 247 83 461
Email: info@alad.lu


Substances et méthodes interdites

La Liste des substances et méthodes interdites en vigueur est celle du 1er janvier 2017.
Les documents B et C sont à consulter avec la Liste des interdictions (document A).
Chaque sportif agit sous sa propre responsabilité et devrait se renseigner, en cas de doute, auprès de son médecin et/ou pharmacien.
Malgré le soin apporté à l’établissement des listes, elles peuvent ne pas être complètes. Elles sont basées sur la Liste des interdictions 2017. Elles ne mentionnent pas les médicaments avec une substance chimique ayant une structure similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s) aux substances mentionnées sur la Liste des Interdictions.
Un relevé d’exemples, non exhaustif donc, de médicaments autorisés et ne contenant pas de substance visée par la Liste des interdictions, est également publié sur le site de l’ALAD. Pour consulter ces médicaments autorisés, cliquez ici.
Les listes nationales sont régulièrement mises à jour et publiées au Mémorial. L’ALAD ne peut toutefois s’engager à ce que ces actualisations soient réalisées au jour le jour.
L’ALAD ne peut être rendue responsable pour toute erreur ou omission.
Les sites www.nada.de et www.antidoping.ch proposent des moteurs de recherche sur Internet et des apps qui pourraient être utiles pour se renseigner sur l’inclusion d’un médicament dans la liste des substances et méthodes interdites.
Critères d’inclusion des substances ou méthodes dans la Liste des interdictions
  1. Une substance ou méthode est susceptible d’être incluse dans la Liste des Interdictions si l’AMA détermine qu’elle remplit au moins deux des trois critères suivants :
      • la preuve médicale ou scientifique, l’effet pharmacologique ou l’expérience démontrant que la substance ou la méthode, seule ou combinée à d’autres substances ou méthodes, a le potentiel d’améliorer ou améliore effectivement la performance sportive ;
      • la preuve médicale ou scientifique, l’effet pharmacologique ou l’expérience démontrant que l’usage de la substance ou de la méthode présente un risque avéré ou potentiel pour la santé du sportif ;
      • la détermination par l’Agence mondiale antidopage que l’usage de la substance ou de la méthode est contraire à l’esprit sportif, tel que décrit en introduction au Code mondial antidopage.
  2. Une substance ou une méthode sera également incluse dans la Liste des Interdictions si l’AMA détermine que, selon une preuve médicale ou scientifique, l’effet pharmacologique ou l’expérience, la substance ou la méthode est susceptible de masquer l’usage d’autres substances ou méthodes interdites